© 2019 Sylvie Wozniak
 

  • Twitter Clean
  • Flickr Clean

Le mouvement est le fil conducteur de toutes mes expérimentations. La danse puis le tai chi

m'ont permis d'en étudier son essence.

Les systèmes d'écritures comme la peinture m'ont intéressé dès lors qu'ils me sont apparus comme des combinaisons de gestes. Le mouvement doit être vécu comme une énergie. Pourtant, il peut être visualisé comme une image témoin. Danser, bouger, se déplacer dans l'espace et dans le temps révèlent une image mentale qui a suscité le besoin d'être fixée.

Ainsi l'écriture du mouvement est apparue comme une évidence dans l'histoire de l'écriture.

 

Ecrire ce qui respire dans la peinture, écrire ce que l'on ne trouve pas dans les mots,

écrire pour se raconter soi-même, tel est le geste de l'écriture.